fbpx
loader image

Bien-être au travail et productivité

Vous êtes manager et voulez rebooster votre équipe que vous sentez au bout du rouleau, quelles solutions s’offrent à vous?

L’impact du bien-être au travail va bien au-delà de la façon dont les employés se sentent : il influe sur le nombre de jours de maladie qu’ils prennent, sur leurs performances professionnelles, sur leur épuisement et sur la tendance à vouloir quitter l’organisation. Les employés non impliqués et peu motivés coûteraient aux entreprises jusqu’à 550 milliards de dollars par an. 

Pour une bonne productivité en entreprise et prévenir l’installation du stress, il est du ressort des RH et des managers de faire en sorte que leurs équipes se sentent bien et cela va au-delà du baby-foot pour faire du team building : 60% des -35 ans souhaitent en priorité donner un sens à leur travail et être dans un environnement professionnel rempli de bienveillance. 

Le soutien du manager est important. Lorsque les employés estiment que leur employeur soutient leur bien-être, ils sont 38 % plus engagés. Les managers peuvent faire la différence en matière de santé et de bien-être des employés avec des objectifs clairs, en posant des questions, en écoutant, en encadrant, en éliminant les obstacles, en apportant soutien et encouragement et en offrant des possibilités d’apprentissage et de renforcement de l’esprit d’équipe.

Agir en tant que modèle

En participant activement aux programmes de bien-être et d’équilibre vie professionnelle – vie personnelle que vous préconisez, vous montrez à votre équipe que vous prenez le bien-être au travail au sérieux et que c’est important. Prenez des pauses quotidiennes, et vos congés. Communiquez vos priorités et des objectifs clairs en matière de bien-être aux membres de votre équipe. N’attendez pas qu’ils vous le demandent.

Investir sur le long terme favorise le bien-être au travail

Les employés qui ont le sentiment d’être entendus sont 4,6 fois plus susceptibles de se sentir habilités à donner le meilleur d’eux-mêmes, de produire d’excellentes performances professionnelles et de rester dans l’entreprise. 

Avec votre direction, vous pouvez investir dans vos employés à long terme en créant un plan de développement de carrière ou de formation pour chaque membre de l’équipe : il s’agit de montrer concrètement à votre équipe que vous vous souciez de leur avenir en encourageant les projets qui reflètent leurs objectifs de développement personnel et professionnel. 

La santé physique au travail et son impact sur le bien-être au travail

8 personnes sur 10 se disent inquiètes des effets de la position assise au travail sur leur santé.

Si cette étude met en évidence les préoccupations des employés en matière de santé, elle montre également que les employeurs peuvent faire mieux. Un tiers des personnes interrogées déclarent que leur employeur ne fait pas assez pour les aider à préserver leur santé, et 43 % ne se sentent pas informés sur la manière de protéger leur santé au bureau.

Si les employés s’inquiètent de leur santé et de leur qualité de vie au travail, il est probable que cela aura un impact sur leur productivité. Prenez des mesures pour montrer que vous vous investissez dans la santé globale de vos employés en investissant dans leur lieu de travail (Un ballon de yoga plus ergonomique qu’une chaise de bureau par exemple, ou leur offrir la possibilité de rester debout à leur bureau ou de prendre des pauses régulières pour se dégourdir les jambes.) 

Savoir être flexible

Une grande partie du bien-être des employés consiste non seulement à reconnaître que les employés ont une vie en dehors du travail, mais aussi à soutenir, permettre et établir un équilibre sain entre vie professionnelle et vie privée. Proposez des horaires de travail flexibles qui répondent aux besoins individuels. Permettre des horaires de travail flexibles peut aider les employés à maintenir une harmonie entre leur vie professionnelle et leur vie privée, améliorer leur productivité et remonter leur moral.

Lorsqu’il s’agit de soutenir le bien-être des employés, les managers sont les plus importants. Prenez les mesures nécessaires pour créer une culture centrée sur l’amélioration du bien-être. La différence que les managers peuvent apporter à une main-d’œuvre hautement engagée est significative.

L’apport Actistress

L’apport d’Actistress et de la méthode de la Recorporation Active est utile aux managers sur plusieurs points :

1/ L’audit de la performance opérationnelle de l’équipe par Actistress Consulting :

cet audit est essentiel pour déterminer si l’équipe managée est au bon endroit pour grandir et se déployer (2 étapes distinctes, mais complémentaires). L’audit permet de construire un indice de performance opérationnelle qui s’appuie sur deux sous-indices : 

  • Indice de fertilité : Cet indice récapitulatif évalue la potentialité d’une équipe à déployer une performance opérationnelle du fait de bonnes conditions organisationnelles, humaines, managériales au sein du service/équipe. Un indice bas révèle que les conditions ne sont pas réunies pour que les équipes soient performantes ;
  • Indice de déploiement : Cet indice récapitulatif évalue la potentialité d’une équipe à déployer une performance opérationnelle du fait des bonnes conditions professionnelles réunies (compétences techniques de l’équipe, moyens mis à disposition, capacité d’interaction élevée). 

Cet audit permet de préciser avec finesse les points de blocages visibles ou non au sein de l’équipe ou au niveau de la relation équipe-manager. Il s’ensuit des préconisations individuelles et collectives d’accompagnement à la réorganisation, à la préparation au stress par la recorporation active ou autour d’outils de développement des soft-skills (Intelligence émotionnelle, coaching professionnel…)

2/ Les stages de Recorporation Active de groupe 

Il prépare l’équipe et son manager aux défis et au stress du quotidien en favorisant l’agilité et la cohésion. La méthode de la recorporation active permet de stimuler et de préparer le système nerveux d’un collaborateur à la hauteur de ce qu’il vit en situation de stress professionnel pour l’entraîner. La particularité de cette approche est de proposer cette préparation à travers des situations de mise en mouvement sécurisées et permettant un feedback immédiat et constructif sur la capacité à faire face au stress ou non.

3/ Le stage de Recorporation Active individuel en prévention ou en urgence :

Il permet après une phase diagnostic ou Diagnostic prévention Stress de reprendre en main le collaborateur ou le manager qui présente des signes d’essoufflement ou de fatigue ;

4/ Les formations Actistress de préparation au stress qui sont proposées par métiers

5/ Le parcours Manager :

Élargir son périmètre de responsabilités (premier poste de manager, accroissement du nombre de collaborateurs à encadrer, accroissement important du périmètre de responsabilités (plusieurs services à encadrer), nécessite, en plus d’être mobile et agile :    

  • d’être en capacité de traiter des informations très différentes et en plus grand nombre, dans la durée et dans des contextes de pression parfois très soutenue ;
  • de garder la tête froide pour maintenir son cap et ses appuis ;
  • d’avoir les bons réflexes et de bien anticiper ;
  • de savoir lire avec un minimum de distorsion et de biais les situations et les risques ;
  • de se remettre en cause et de changer de stratégie pour mieux rebondir tout en ne perdant jamais de vue le but.

Ce sont les principaux thèmes traités tout au long de ce parcours d’une durée de 7 mois à raison de 3j le premier mois et 1j par mois les 6 autres mois.

L’objectif de cette démarche est de permettre au manager d’être le plus possible en possession de ses moyens au quotidien et de ne pas céder à la pression à travers des décisions et des comportements inadéquats. Cela permet aussi d’avoir une équipe préparée à sa mission et capable de l’assurer dans la durée et en restant en bonne santé.